cover article conférence

Littérature grise : un gisement incontournable d’information

Pour ses travaux sur la cartographie des compétences à partir de plus de 30 types de documents et travaux scientifiques, Expernova a été invité ce mardi 26 Mai à intervenir à la conférence de l’ADBS dédiée aux perspectives de la littérature grise. Cette matinée d’étude, qui a réunie de nombreux professionnels sur le campus de SciencesPo Paris,  a permis d’apporter des éléments concrets tant sur la typologie des informations que sur les usages et perspectives prometteuses qui sont ouvertes aujourd’hui.

 

Un périmètre difficile à définir…

 

La littérature grise est un concept assez large et en constante évolution, dont même les meilleurs experts mondiaux, comme Joachim Schöpfel, maitre de conférences en sciences de l’information à l’Université de Lille 3, ont du mal à donner une définition précise. Elle comprendrait l’ensemble des travaux et documents scientifiques qui ont été produit hors des circuits commerciaux de l’édition. On y retrouve notamment  les rapports, thèses, communications, « working papers », projets, posters,… qui s’intègre de plus en plus avec les réseaux sociaux ou plateformes dédiées (mendeley, researchgate, Sciencesresearch, LibGuide,…).

 

Elle représente donc un réservoir d’information riche mais très peu structuré, dont les applications sont nombreuses aussi bien dans le milieu académique que dans le secteur privé : états de l’art, veille scientifique ou concurrentielle, recrutement,… Elle permet notamment d’identifier des signaux faibles en accédant à des travaux plus en amont que les publications passées en comité de lecture dans les journaux officiels.

 

… Mais une importance croissante!

 

Suite à la publication d’un numéro spécial de la revue I2D, Information, Données et Documents, sur la littérature grise, l’ADBS a organisé cette matinée d’étude pour confronter les points de vue de plusieurs experts et mieux comprendre leurs initiatives. Stéphane Cottin, chargé de mission auprès du Secrétaire général du Gouvernement a présenté les initiatives au niveau de l’état permettant de renforcer l’accès aux documents et données administratives (Open Data ; Etalab, APIE,…). Elise Chapoy, responsable du service Appui à la recherche et à l’enseignement de la bibliothèque de Sciences-Po Paris a mis en évidence le rôle majeur et la place incontournable des « working papers » dans les sciences économiques, qui leur donne une place presque équivalente à celles des publications (Repec, SSRN,…). Christiane Stock, ingénieur de recherche Inist, a présenté le service Open Grey, un système qui permet un accès libre à 700 000 références bibliographiques de littérature grise produites en Europe.

 

img_1426692187244-2

I2D, n° 1, mars 2015

 

L’ADBS est l’association des professionnels de l’information et de la documentation. Elle compte plusieurs milliers d’adhérents en France, répartis de manière à peu près égale entre le monde académique et le monde industriel. Le spectre des profils des adhérents est assez large du fait de l’évolution rapide de la filière : documentalistes, veilleurs, consultants, bibliothécaires, community manager,…

 

Présentation faite par Expernova le 26/05/2015

 

Liens utiles :

http://www.adbs.fr/

http://www.opengrey.eu/

http://repec.org/

http://www.greynet.org/

https://www.etalab.gouv.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais diffusée.